ogunbiyi3_TONY KARUMBAAFP via Getty Images_electricity grid Amine Landoulsi/Anadolu Agency/Getty Images

Première étape : l'électricité verte

CHARM el-CHEIKH – Alors que les dirigeants du monde entier se réunissent pour la COP27 (la Conférence de l'ONU sur le changement climatique), il est évident que la politique climatique n'est pas suffisamment engagée pour éviter une catastrophe. L'ONU nous prévient : les mesures prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ne suffisent pas pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5°C par rapport à son niveau préindustriel.

Or la décarbonisation de la production d'électricité est primordiale pour atteindre cet objectif. Elle est à l'origine du quart des émissions de gaz à effet de serre, mais elle va aussi jouer un rôle crucial dans la décarbonisation d'autres secteurs (construction, transport et production manufacturière). Le défi est de parvenir à éviter toute émission de carbone lors de la production d'électricité, cela 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 partout sur la planète – ce que l'on appelle la 24/7 CFE (24/7 carbon-free energy).

Des recherches menées tant aux USA qu'en Europe montrent que les moyens à mettre en oeuvre pour parvenir à la 24/7 CFE ont un impact plus important sur la décarbonisation de la production d'électricité que la méthode actuelle visant à faire correspondre l'offre et la demande annuelle lors de l'achat d'électricité provenant de sources renouvelables. Selon un modèle récent de la production et de la distribution d'électricité développé récemment par l'AIE (Agence internationale de l'énergie) pour l'Inde et l'Indonésie, il est préférable d'adapter l'offre et la demande au niveau horaire plutôt qu'annuel, car cela incite à diversifier les techniques utilisées, avec une production d'électricité propre programmable nécessaire à la transition vers le Zéro émission nette dans la production d'électricité. Et surtout, procéder ainsi favorise l'abandon des combustibles fossiles pour la production d'électricité, car cela accélère l'adoption de l'ensemble des technologies sans carbone nécessaires pour fournir de l'énergie propre 24 heures sur 24.

La décarbonisation de la production d'énergie propre au niveau mondial est réalisable, mais nécessitera une action collective pour accélérer le développement et le déploiement de techniques sophistiquées. De nouveaux investissements, des mesures de soutien et des partenariats entre les parties prenantes font partie de la solution. C'est pourquoi l'ONU, l'initiative "Energie durable pour tous" (SEforALL), Google et un groupe diversifié de signataires ont lancé en 2021 le Pacte 24/7 CFE. Il inclut une communauté mondiale croissante de parties prenantes qui s'engagent à fournir le soutien, les outils et les partenariats nécessaires pour que la 24/7 CFE devienne partout une réalité.

Le gouvernement écossais est l'un des derniers à avoir rejoint le pacte 24/7 CFE. "L'Écosse a été le premier pays du Royaume-Uni à déclarer une urgence climatique, et l'un des premiers de la planète à reconnaître l'importance de mesures immédiates et audacieuses", a souligné la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon. "Les gouvernements doivent se responsabiliser et limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C. Nous nous sommes engagés à mettre la responsabilité au centre de tout ce que nous faisons. Notre position est claire : l'extraction illimitée de combustibles fossiles n'est pas compatible avec nos obligations climatiques."

De la même manière, pas plus tard que le mois dernier, Google et le C40 (un réseau d'une centaine de villes), ont lancé un programme 24/7 CFE, premier du genre, axé sur les réseaux électriques régionaux. Plus de la moitié de la population mondiale étant urbaine et comptant pour plus de 70% des émissions mondiales de dioxyde de carbone, les villes ont un rôle essentiel à jouer en matière de changements pour faire face à la crise climatique.

Subscribe to PS Digital
Digital Only

Subscribe to PS Digital

Access every new PS commentary, our entire On Point suite of subscriber-exclusive content – including Longer Reads, Insider Interviews, Big Picture/Big Question, and Say More – and the full PS archive.

Subscribe Now

Les pays en développement et émergents auront besoin de plus d'énergie pour combler les manques en ce qui concerne l'accès à l'énergie, ainsi que pour soutenir la croissance économique et le développement. Mais à mesure que les capacités augmentent, elles doivent être propres. Une stratégie 24/7 CFE peut servir ces deux objectifs en fournissant à la fois une énergie plus propre et un meilleur accès à celle-ci. Nous devons donc agir plus rapidement pour rendre la 24/7 CFE moins chère et plus accessible. Selon les derniers chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le nombre de personnes vivant sans électricité augmentera de presque 20 millions en 2022, pour atteindre près de 775 millions. La majeure partie de cette augmentation se produira en Afrique subsaharienne où le nombre de personnes sans accès à l'électricité a presque retrouvé son niveau record de 2013.

Le monde ne peut pas atteindre le Zéro émission nette sans garantir en priorité un accès universel à l'électricité. Il y faudra un investissement d'au moins 30 milliards de dollars par an d'ici à 2030 - dont les deux tiers consacrés à l'Afrique subsaharienne. Heureusement, non seulement la 24/7 CFE est un impératif moral, mais elle constitue aussi le choix le plus rentable pour apporter l'électricité aux personnes mal desservies.

Si elle n'est pas mise en place, beaucoup de ces personnes continueront à dépendre de sources d'énergie polluantes. La production d'électricité de petits pays insulaires en développement comme Nauru, Palau, les Bahamas et Trinité-et-Tobago repose essentiellement sur des moyens techniques peu rentables et à forte intensité de carbone comme les générateurs diesel. Ces pays font la preuve que la 24/7 CFE ne doit pas être projet purement européen ou nord-américain. Il s'agit d'un projet à l'échelle de la planète, de plus en plus urgent pour les pays en développement qui se trouvent en première ligne du changement climatique.

La mise en œuvre du pacte 24/7 CFE partout dans le monde suppose non seulement un financement, mais aussi l'utilisation à grande échelle de techniques de pointe, de manière à créer des conditions favorables au marché et à mettre en commun les meilleures pratiques et les données voulues. Si nous parvenons à décarboner entièrement la production d'électricité, le reste de la transition verte deviendra plus facile à réaliser et moins coûteux.

Le pacte 24/7 CFE offre l'occasion de réaliser le changement politique et les investissements indispensables, et mettre en oeuvre les recherches nécessaires à cette prochaine étape de l'action climatique. Nous appelons tous les Etats, toutes les entreprises et toutes les organisations à se joindre à nous et à tracer un chemin durable vers un avenir à zéro émission de gaz à effet de serre.

Traduit de l’anglais par Patrice Horovitz

Damilola Ogunbiyi est PDG de l'initiative Energie durable pour tous, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour l'énergie durable pour tous et coprésidente d'ONU-Energie.

https://prosyn.org/61h0S3Yfr