21

La prochaine confrontation avec la Corée du Nord

KIEV – Imaginez que nous sommes en l’an 2020. Le directeur de la CIA a demandé à rencontrer d’urgence le président des États-Unis. La Corée du Nord a réussi à fabriquer une bombe nucléaire suffisamment petite pour être placée dans l’ogive d’un missile balistique intercontinental capable d’atteindre le continent américain. Cette nouvelle ne tarde pas à faire l’objet de fuites et des réunions de haut niveau ont lieu non seulement à Washington, mais également à Séoul, Tokyo, Beijing et Moscou pour concevoir une réponse adéquate.

Si ce scénario peut sembler invraisemblable aujourd’hui, il s’agit en fait plus de science politique que de science fiction. La Corée du Nord vient de réaliser le cinquième essai (apparemment réussi) d’un dispositif nucléaire explosif, quelques jours seulement après des tests de différents missiles balistiques. A défaut d’une intervention majeure, ce n’est qu’une question de temps avant que la Corée du Nord renforce son arsenal nucléaire (aujourd’hui estimé à 8-12 engins nucléaires) et parvienne à miniaturiser ses armes de façon à ce qu’elles puissent être lancées par des missiles de différentes portée et précision.

Il est difficile d’exagérer les risques qui se poseraient si la Corée du Nord, la société la plus fermée et la plus militarisée au monde, parvenait à franchir cette étape. Si la Corée du Sud et le Japon arrivaient à la conclusion que la République populaire démocratique de Corée était en mesure de dissuader les États-Unis de prendre part à une guerre dans la péninsule, ces deux pays perdraient confiance dans les garanties de sécurité américaines, avec la possibilité qu’ils développent leurs propres capacités nucléaires. Cette évolution inquiéterait la Chine et préparerait le terrain pour une crise régionale, voire un conflit, dans la région du monde ayant la plus grande concentration de populations, de richesses et de puissance militaire.

Il existe un autre risque : toujours à court de liquidités, le régime nord-coréen pourrait être tenté de vendre des armes nucléaires au plus offrant, que ce soit un groupe terroriste ou un État ayant décidé qu’il voulait disposer de l’arme absolue. Par définition, la prolifération nucléaire augmente les chances d’une nouvelle prolifération et ainsi l’utilisation effective de l’arme nucléaire.