Pacific Press/Getty Images

Améliorer la gouvernance des migrations

DHAKA – Lors du sommet de l’Assemblée générale des Nations Unies de l’an dernier, les dirigeants mondiaux ont promis de coopérer afin que les migrations s’opèrent de manière sécurisée, ordonnée, conforme et responsable. Cette année, il va leur falloir accomplir davantage pour honorer cette promesse.

Les États membres de l’ONU reconnaissent les nombreux bienfaits du phénomène de migration, notamment son rôle dans la stabilisation des marchés mondiaux du travail, la propagation des connaissances et des idées, la création de diasporas qui dynamisent le commerce et l’investissement, et le soutien aux économies du monde entier via l’envoi de fonds depuis l’étranger par des expatriés, qui financent la santé, l’éducation et le logement des membres de leur famille restés dans leur pays d’origine.

Seulement voilà, lorsque les migrations ne sont pas gérées de manière responsable, au travers d’une coopération, ces bienfaits peuvent rapidement laisser place à la déroute, comme l’illustrent les récentes crises survenues en mer Méditerranée, en mer d’Andaman, dans le couloir d’Amérique centrale, au Sahel, ou encore dans la Corne de l’Afrique.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/bObefZM/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.