muggah4_ Robert NickelsbergLiaison_mining brazil Robert Nickelsberg/Liaison/Getty Images

Pourquoi la lutte aux changements climatiques doit-elle passer par la lutte au crime organisé ?

RIO DE JANEIRO – En tant que plus grand puits de carbone terrestre du monde, l’Amazonie se trouve au premier rang de la lutte contre les changements climatiques. Mais cette région abrite également un monde interlope en plein essor qui pourrait battre en brèche les initiatives de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En fait, pour faire rebrousser les changements climatiques, il ne suffit pas d’imposer une réglementation aux pollueurs ; il faut aussi s’attaquer au crime organisé.

La déforestation de l’Amazonie s’est grandement accélérée ces dernières années, diminuant considérablement le couvert arboré. Depuis les années 1970, environ un cinquième de la région a été rasé par les secteurs de l’agroalimentaire, de l’exploitation forestière et minière ; 50 à 80 % de cette déforestation est le fait d’activités illégales, dont l’exploitation aurifère. Si la tendance actuelle se maintient, un autre 20 % du couvert arboré disparaîtra d’ici 2030.

Des nombreuses activités menaçant l’Amazonie, l’exploitation minière est celle qui est particulièrement destructive, car elle lessive les sols, empêche la régénération de la forêt et pollue les réseaux fluviaux. Toujours est-il que de grandes sociétés minières comme Anglo American et Vale ont dépensé des dizaines de milliards de dollars pour construire des routes d’accès dans certaines des régions les plus vulnérables sur le plan environnemental de l’Amazone et du monde. Ils ont été incités par les politiciens, qui ont octroyé des incitations fiscales généreuses pour l’intensification de l’extraction de bauxite, de cuivre, de minerai de fer, de manganèse, de nickel, d’étain et particulièrement d’or.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/chKnqu2fr