Trump supporters Anadolu Agency/Getty Images

Trump flirte avec la violence

NEW YORK – Dans un récent tweet vidéo publié sur son propre compte, Donald Trump frappe et plaque violemment au sol un homme dont le visage est recouvert du logo CNN, le tout de manière théâtralisée. Nombre d’observateurs y voient seulement un nouvel exemple de pitrerie et de vulgarité de la part du chef de l’État – évoquant un tweet certes inapproprié, mais pas particulièrement inhabituel de la part de Trump. D’autres y voient en revanche un comportement beaucoup plus inquiétant – et à juste titre.

Trump qualifie systématiquement de « fake news » toute critique formulée par les médias à l’encontre de son administration, tout comme il a cherché à saper l’autorité d’un pouvoir judiciaire indépendant en qualifiant de « soi disant juges » les magistrats qui l’avaient contrarié. Trump a pris l’habitude de tweeter ces agressions verbales de manière directement visible par « le peuple », une forme de communication qu’il considère en phase avec la « présidence de l’ère moderne ». En réalité, le fait de malmener des institutions démocratiques en s’y attaquant sous les yeux d’une foule véhémente n’a absolument rien de moderne.

L’incident est grave. Mais quelque chose de pire encore est à souligner. Dans un cadre normal, tout comportement violent est réprimé par la loi et les normes sociales. Bien entendu, cette répression nécessite encore des améliorations. Les violences domestiques demeurent bien souvent dissimulées, tout comme de nombreux cas de viol. Et il y aura toujours des individus violents qui enfreindront les lois.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/ImkvApi/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.