31

La signification du Brexit

NEW YORK – Le vote du Brexit a été une triple protestation : contre la forte hausse de l'immigration, contre les banquiers de la City de Londres et contre les institutions de l'Union européenne, dans cet ordre. Ce votre aura des conséquences considérables. La campagne de Donald Trump pour la présidence des États-Unis va bénéficier d'un énorme coup de pouce, ainsi que celles d'autres politiciens populistes anti-immigration. En outre, quitter l'UE va nuire à l'économie britannique et risque de pousser l'Écosse à quitter le Royaume-Uni, sans parler des ramifications du Brexit pour l'avenir de l'intégration européenne.

Le Brexit est donc un tournant qui montre la nécessité d'un nouveau type de mondialisation, qui pourrait être bien supérieur au statu quo qui a été rejeté par le scrutin britannique.

En son principe, le Brexit reflète un phénomène omniprésent dans le monde à revenus élevés : un soutien croissant pour les partis populistes qui militent pour une répression contre l'immigration. Environ la moitié de la population en Europe et aux États-Unis, généralement les électeurs de la classe ouvrière, estime que l'immigration est hors de contrôle, ce qui constitue une menace envers l'ordre public et les normes culturelles.

En pleine campagne du Brexit en mai dernier, le Royaume-Uni a été informé d'une immigration nette de 333 000 personnes en 2015, soit plus du triple par rapport à l'objectif de 100 000 annoncé par le gouvernement. Cette nouvelle est venue couronner la crise des réfugiés syriens, les attaques terroristes par les migrants syriens et les enfants mécontents des migrants antérieurs, ainsi que des reportages très médiatisés d'agressions sur des femmes et des filles par des migrants en Allemagne et ailleurs.