Bandar Algaloud/Saudi Royal Council/Anadolu Agency/Getty Images

Game of Thrones version saoudienne

PRINCETON – Le roi Salmane d’Arabie saoudite vient tout juste de remplacer Mohammed ben Nayef, 57 ans, par son fils de 31 ans, Mohammed ben Salmane, au titre de prince héritier, achevant ainsi un processus de centralisation du pouvoir entamé avec l’accession de Salmane au trône en janvier 2015.

Le prince Mohammed, souvent appelé MBS dans les milieux occidentaux, est le fils préféré du roi. En le désignant prince héritier, le roi Salmane de 81 ans s’inscrit en nette rupture avec une tradition vieille de plusieurs décennies, consistant à bâtir un consensus parmi les fils les plus éminents du fondateur de l’État saoudien, le défunt roi Abdel Aziz Al-Saoud, dit Ibn Saoud.

Sur le plan structurel, l’Arabie saoudite n’est plus aujourd’hui une gérontocratie au pouvoir partagé. Elle renoue avec la monarchie absolue d’Ibn Saoud lui-même. Le pouvoir est à nouveau entièrement concentré dans les mains du roi, qui vient de déléguer la majeure partie de ce pouvoir à son fils, le nouveau prince héritier.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/tOpmb2G/fr;

Handpicked to read next