Skip to main content

holder1_ Tom StoddartGetty Images_girl water Tom Stoddart/Getty Images

Un programme d’atténuation des changements climatiques axé sur les femmes

LONDON – Depuis le périple transatlantique très publicisé de la jeune militante Greta Thunberg sur un voilier sans émission de carbone à l’Assemblée générale des Nations unies jusqu’à la prolifération des manifestations contre l’inaction en matière climatique, le monde est plus conscient que jamais de la menace climatique. Cette conscience accrue du problème doit toutefois se traduire en interventions collectives des chefs de file mondiaux pour atténuer les répercussions des changements climatiques, abstraction faite des initiatives ciblées sur la protection des groupes les plus vulnérables – à commencer par les femmes et les adolescentes.

Les faits sont éloquents. Les femmes vivent plus souvent que les hommes dans des conditions de pauvreté et les rôles sociaux sexués qui reproduisent les inégalités socioéconomiques de pouvoir laissent les femmes et les adolescentes particulièrement vulnérables à un vaste éventail de conséquences climatiques, notamment un accès réduit à l’eau, à la nourriture, à un toit et à des services essentiels.

Il n’est donc pas surprenant que 80 % des personnes touchées par les changements climatiques soient des femmes. De plus, il est plus que probable que les femmes subissent une charge de travail plus lourde et des pertes de revenus découlant des catastrophes climatiques. Au Sud-Soudan — l’un des pays dont le climat se réchauffe le plus rapidement —, les sécheresses et les inondations forcent les adolescentes et les femmes à marcher de plus en plus loin pour ramasser du bois de chauffage et aller chercher de l’eau, un développement malheureux qui leur fait perdre du temps précieux et les mets potentiellement en danger.

À mesure que les ménages peinent de plus en plus à combler leurs besoins en chauffage, en eau potable et en nourriture, les adolescentes sont souvent retirées de l’école ou données en mariage à un très jeune âge. Ceci a pour effet d’exacerber les inégalités actuelles et amplifie leur vulnérabilité.

Les femmes risquent d’être plus souvent confrontées que les hommes aux effets du climat sur la santé, comme la malnutrition et le paludisme. Leur taux de mortalité est également plus élevé en cas de catastrophes naturelles, comme des sécheresses et des inondations. Un rapport d’Oxfam a constaté qu’en Inde, en Indonésie et au Sri Lanka, les survivants mâles dépassaient en nombre les femmes survivantes par un facteur approchant trois pour un après le tsunami de 2004. Pendant le séisme de 2015 au Népal, beaucoup de femmes enceintes n’ont pu se rendre aux centres médicaux, augmentant les risques de complications ou même de mortalité.

L’Organisation mondiale de la santé signale que les effets de l’inégalité des sexes sur l’espérance de vie dans les catastrophes naturelles ont tendance à être plus prononcés dans les catastrophes les plus graves et là où le rang des femmes dans la société et l’économie est inférieur. En d’autres termes, nous ne pouvons résoudre la crise climatique sans nous attaquer à la crise de l’égalité des sexes.

Subscribe now
ps subscription image no tote bag no discount

Subscribe now

Subscribe today and get unlimited access to OnPoint, the Big Picture, the PS archive of more than 14,000 commentaries, and our annual magazine, for less than $2 a week.

SUBSCRIBE

Il ne faut pas s’y méprendre : il y a vraiment une crise d’égalité des sexes. Notre partenariat, Equal Measures 2030, a récemment lancé l’indice ODD d’inégalité des sexes, qui analyse les données de la plupart des 17 Objectifs de développement durable de 129 pays, représentant 95 % des adolescentes et des femmes dans le monde. Selon les indices sur la vulnérabilité aux changements climatiques, la santé, les perspectives économiques, les droits de propriété et la violence sexuelle, nous avons calculé une note pour chaque pays. Sur une échelle de 100 points, la moyenne mondiale ne dépassait pas 65,7 — tout juste la note de passage — et aucun pays n’a atteint une égalité complète des sexes, comme l’envisage le cinquième ODD.

Pour ce qui est du treizième ODD — « prendre d’urgence des mesures pour combattre les changements climatiques leurs répercussions » —, notre étude a abordé trois thèmes. Le premier était la vulnérabilité globale envers les changements climatiques. Elle varie selon le pays et les régions : dans la région de l’Asie-Pacifique, par exemple, plus de 100 millions de personnes sont déjà touchées par les changements climatiques chaque année. Mais personne n’est à l’abri.

Le deuxième thème – l’engagement de l’État envers la réduction des risques de catastrophes – 15 pays sur 129 (11 %) seulement reçoivent de très bonnes notes. La planète étant confrontée à l’urgence climatique, tous les pays devraient essayer d’anticiper les catastrophes et de s’y préparer, en prenant soin de protéger les plus vulnérables.

Le troisième thème — la représentation des femmes dans le processus politique lié aux changements climatiques — a produit des résultats tout aussi décevants. Même si les études tendent à montrer qu’une plus grande participation des femmes dans l’élaboration des politiques donne de meilleurs résultats, notamment la baisse des inégalités, les femmes du monde entier demeurent sous-représentées dans les organismes décisionnels en matière de politiques climatiques.

Que faudrait-il faire pour que les pays progressent sur le cinquième et le treizième ODD, deux objectifs qui sont étroitement liés ? Nous proposons sept recommandations.

·        Améliorer la planification, créer des banques de données ventilées selon le sexe comportant des informations sur les communautés marginalisées et vulnérables.

·        Responsabiliser davantage les États en leur demandant de maintenir la liberté d’accès aux données.

·        Améliorer la coordination dans tous les ministères d’État et les autres organismes concernés.

·        Poursuivre des initiatives innovatrices ciblées comme le nouveau programme conjoint du Centre de ressources et de recherches pour les femmes de l’Asie-Pacifique (ARROW) et de l’Association danoise de planification des naissances, qui axe ses travaux au croisement de la vulnérabilité envers les changements climatiques et les droits à la santé génésique et sexuelle.

·        Accroître la représentation des femmes dans les instances nationales et internationales travaillant sur les questions liées aux changements climatiques.

·        Élaborer des solutions qui reflètent les perspectives des femmes qui subissent les changements climatiques.

·        S’engager à entreprendre — et à faire le suivi — des interventions de plus grande envergure pour contrer les changements climatiques et l’égalité des sexes, à commencer par le sommet récent de l’ONU sur le climat.

Pour résoudre des problèmes complexes, il est parfois tentant d’établir de fausses relations, avec des dirigeants prétendant qu’ils doivent choisir entre les interventions dans les deux domaines. Mais le treizième ODD ne peut être atteint sans progresser sur le cinquième ODD et il n’est pas possible d’attendre d’atteindre le cinquième ODD avant de prendre des mesures pour le treizième ODD.

Cet argument vaut pour tout le programme des ODD : lorsque les pays tentent de poursuivre des objectifs individuels isolément, ils n’en atteignent aucun. Des stratégies ambitieuses, coordonnées et intégrales sont absolument nécessaires.

Traduit de l’anglais par Pierre Castegnier

Help make our reporting on global health and development issues stronger by answering a short survey.

Take Survey

https://prosyn.org/3y45hvJfr;
  1. palacio101_Artur Debat Getty Images_earthspaceshadow Artur Debat/Getty Images

    Europe on a Geopolitical Fault Line

    Ana Palacio

    China has begun to build a parallel international order, centered on itself. If the European Union aids in its construction – even just by positioning itself on the fault line between China and the United States – it risks toppling key pillars of its own edifice and, eventually, collapsing altogether.

    5
  2. rajan59_Drew AngererGetty Images_trumpplanewinterice Drew Angerer/Getty Images

    Is Economic Winter Coming?

    Raghuram G. Rajan

    Now that the old rules governing macroeconomic cycles no longer seem to apply, it remains to be seen what might cause the next recession in the United States. But if recent history is our guide, the biggest threat stems not from the US Federal Reserve or any one sector of the economy, but rather from the White House.

    3
  3. eichengreen134_Ryan PyleCorbis via Getty Images_chinamanbuildinghallway Ryan Pyle/Corbis via Getty Images

    Will China Confront a Revolution of Rising Expectations?

    Barry Eichengreen

    Amid much discussion of the challenges facing the Chinese economy, the line-up of usual suspects typically excludes the most worrying scenario of all: popular unrest. While skeptics would contend that widespread protest against the regime and its policies is unlikely, events elsewhere suggest that China is not immune.

    4
  4. GettyImages-1185850541 Scott Peterson/Getty Images

    Power to the People?

    Aryeh Neier

    From Beirut to Hong Kong to Santiago, governments are eager to bring an end to mass demonstrations. But, in the absence of greater institutional responsiveness to popular grievances and demands, people are unlikely to stay home.

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions