Anti-USA protest in Iran Anadolu Agency/Getty Images

Trump renforce les radicaux iraniens

STANFORD – Les États-Unis et l'Iran ont rarement été d'accord sur la façon de procéder à des négociations sur le nucléaire ou sur d'autres éléments de leurs relations bilatérales. Mais les synergies et les similitudes entre les deux factions (les extrémistes iraniens et les va-t-en-guerre de l'administration américaine actuelle), sont aussi contre-intuitives que profondes. En effet, la nouvelle stratégie iranienne de Donald Trump a donné aux radicaux de Téhéran une raison de se réjouir, du fait qu'ils ont trouvé dans le président américain un allié involontaire dans leur quête de domination politique.

Pendant des années, les « radicaux conservateurs » iraniens (un terme qui combine un conservatisme extrême en matière de foi et de philosophie avec des opinions sur la violence), ont fait valoir que la négociation et le rapprochement avec les États-Unis sont stupides et inutiles. Les États-Unis, comme le croient ces partisans de la ligne dure, ne s'intéressent qu'au changement de régime et à la lutte contre l'Islam dans la région.

Ce point de vue a conduit l'Iran à s'aligner plus étroitement sur la Russie et sur la Chine. Mais comme des sanctions ruineuses liées au nucléaire au cours des dernières années ont placé l'économie iranienne au bord de l'effondrement, les conservateurs de l'Iran ont été forcés de négocier de bonne foi avec la communauté internationale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/RvocsWN/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.