Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

stiglitz262_JOHANNES EISELEAFPGetty Images_stock market Johannes Eisele/AFP/Getty Images

Le capitalisme des parties prenantes fait-il vraiment son retour ?

NEW YORK – Depuis quatre décennies a cours aux États-Unis la doctrine selon laquelle les entreprises cotées doivent maximiser la valeur actionnariale – en l’occurrence les profits et le cours des actions – , ici et maintenant, quoi qu’il advienne, quelles qu’en soient les conséquences pour les employés, les consommateurs et les sous-traitants. C’est pourquoi la déclaration en faveur d’un capitalisme des parties prenantes, signée au début de ce mois par tous les membres ou presque de la puissante Business Roundtable a fait sensation. Voici en effet les PDG des plus puissantes entreprises que compte l’Amérique qui disent aux Américains et au monde que faire des affaires, c’est regarder au-delà des résultats financiers. Quel revirement ! Mais quel crédit lui donner ?

Milton Friedman, l’idéologue de la liberté des marchés, par ailleurs lauréat du Nobel d’économie, a non seulement beaucoup œuvré à diffuser la doctrine de la primauté des actionnaires mais son influence fut telle qu’on a inscrit cette doctrine dans la législation des États-Unis. Friedman est allé jusqu’à dire qu’« il n’y a qu’une et une seule responsabilité sociale de l’entreprise – utiliser ses ressources et s’engager dans des activités destinées à accroître ses bénéfices ».

C’est curieusement peu après qu’il énonça ses idées, et à peu près au moment où elles furent popularisées et intégrées aux lois de gouvernance des entreprises – comme si elles étaient fondées sur une théorie économique rationnelle – que nous montrions, Sandy Grossman et moi-même, dans une série d’articles de la fin des années 1970, que le capitalisme des actionnaires ne maximise pas la prospérité sociétale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/roc9dE2fr;
  1. bildt71_HOW HWEE YOUNGAFP via Getty Images_vonderleyenchinaarmy How Hwee Young/AFP via Getty Images

    Which Way for Europe on China?

    Carl Bildt

    Under its new leadership, the European Union has promised to step up its engagement on the world stage to ensure that it does not become a pawn in an escalating Sino-American great-power rivalry. To succeed, it will have to strike a careful balance between economic priorities and its own security.

    8
  2. wei22_FABRICE COFFRINIAFP via Getty Images_WTOredlight Fabrice Coffrini/AFP via Getty Images

    How to Revive the WTO

    Shang-Jin Wei & Xinding Yu

    The World Trade Organization’s appellate body is under threat not from China, but from the United States, which is blocking the appointment of new judges to the panel. Reviving the WTO will require changes to the organization's rules – but killing its dispute-settlement system is not the solution.