L'éducation pour tous

EDIMBOURG – Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) visant à s'assurer qu'au mois de décembre 2015, chaque enfant en âge d'être scolarisé soit effectivement à l'école, semblent sérieusement compromis. Avec des enfants à Gaza, en Syrie, en Irak et au Nigéria littéralement en ligne de mire ces derniers mois, l'immense ampleur du défi n'en est que trop évidente. Après tout, tenir la promesse de l'éducation exige que même ceux qui vivent dans les circonstances les plus difficiles, comme les enfants réfugiés et les enfants vivant dans les zones de combat, puissent acquérir en toute sécurité une éducation de base.

Une étude universitaire suggère qu'aucun pays ne peut profiter d'une prospérité soutenue, et qu'aucun ne peut éviter le piège du revenu intermédiaire, sans des investissements à grande échelle dans un enseignement de qualité. Ceci est particulièrement vrai pour l'économie d'aujourd'hui fondée sur la connaissance, dans laquelle les entreprises s'évaluent aussi en fonction de leur capital humain, donc pas seulement en fonction de leur capital physique, et où les marchés boursiers évaluent les actifs intellectuels, en plus des actifs physiques.

L'éducation a longtemps été vue comme la garantie numéro 1 en termes de revenu, de richesse, de statut et de sécurité. Pourtant plusieurs millions de personnes sont toujours laissées de côté ou laissées pour compte, avec près de la moitié des enfants du monde sans accès à une éducation de base.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/4mRSQ9O/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.