Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

ovadia1_Tom StoddartGetty Images_manwalkingoilpipes Tom Stoddart/Getty Images

L'Afrique et les énergies fossiles: c'est le moment d'agir

WINDSOR, ONTARIO – Le célèbre glacier islandais Okjökull est le premier à avoir été transformé en lac par le réchauffement climatique. Depuis le mois d'août, y est installée une plaque de bronze sur laquelle est gravé un message destiné aux futures générations. On peut y lire entre autres ces mots : "… nous savons ce qui se passe et nous savons ce qu'il faut faire. Vous seuls saurez si nous l'avons fait".

Que se passe-t-il ? Pratiquement toute la communauté scientifique et le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) nous le disent : nous nous approchons rapidement d'une catastrophe climatique. Il faut donc agir fort et vite, et les pays en développement notamment en Afrique doivent adopter une nouvelle stratégie industrielle. 

La communauté internationale prend enfin au sérieux le réchauffement climatique. En 2015, 195 pays ont signé l'accord de Paris sur le climat. Aux USA, alors que le président Trump s'est retiré de cet accord et a abrogé toute une réglementation sur la protection de l'environnement,  différents Etats ont décidé d'agir par eux-mêmes et les candidats démocrates à l'élection présidentielle proposent des plans ambitieux pour le climat.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/AcZJkPKfr;