Trump with flag Ralph Freso/Stringer

Protéger l'Europe à l'époque de Trump

BRUXELLES – Tout comme les sondages avant le référendum de Brexit au Royaume-Uni, les sondages à l'approche des élections présidentielles aux États-Unis se sont trompés. Et tout comme pour le Brexit, l'impensable est arrivé : Donald Trump est à présent le président élu des États-Unis, ce qui marque le triomphe du nativisme sur l'internationalisme. Dans la course entre sociétés ouvertes et fermées, ces dernières l'emportent clairement et démocratie libérale devient rapidement un mouvement de résistance.

Avec Trump à la Maison Blanche, les États-Unis vont être obsédés par eux-mêmes. On peut dire sans grand risque de se tromper que Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement entre les États-Unis et l'Union européenne est désormais voué à l'échec. Mais la présidence de Trump aura d'autres effets négatifs sur l'Europe. L'intégrité territoriale de l'Union européenne elle-même est maintenant en jeu.

Trump a été tout à fait clair en disant que la sécurité européenne ne faisait pas partie de ses priorités de politique étrangère. Il ne reconnaît pas la nécessité stratégique de l'OTAN et il n'a montré un intérêt pour les relations transatlantiques que lorsqu'il a fait allusion à certaines factures impayées. Une présidence de Trump va conduire à un changement géopolitique énorme : pour la première fois depuis 1941, l'Europe ne peut pas compter sur le parapluie de défense américain : elle est maintenant livrée à elle-même.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/NHpWn9p/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.