Priorité au développement durable !

GENEVE – Après des décennies de réticence de la part des principaux dirigeants de la planète,  une transition rapide, douce et volontariste vers un développement durable semble improbable. L'Histoire montre que les changements majeurs de ce genre n'interviennent généralement que sous la pression des circonstances. Les responsables politiques ont avant tout des préoccupations à court terme qui peuvent être liées à des troubles politiques ou à la stagnation économique - jusqu'à ce que des événements graves viennent perturber l'économie ou la société. Mais ce n'est pas toujours le cas. Ils peuvent adopter des politiques qui répondent à des problèmes immédiats tout en ouvrant la voie à un développement durable et inclusif.

Cette année, qualifiée "d'année du développement durable", constitue l'occasion idéale. Les dirigeants de la planète vont coopérer de plus en plus étroitement dans le sens d'une politique de réduction des risques de désastre lors d'une rencontre de haut niveau à Sendai au Japon en mars et de financement du développement en juillet à Addis Abeba en Ethiopie. En septembre l'ONU va lancer ses Objectifs du développement durable qui serviront de cadre à la politique de développement jusqu'en 2030.

Par ailleurs, les négociations sur le réchauffement climatique vont atteindre un point critique en décembre, lorsque les dirigeants de toute la planète se réuniront à Paris pour la Conférence des Nations unies sur le changement climatique. Et les prochains sommets du G7 et du G20 porteront notamment sur les mesures pour combattre le réchauffement climatique.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/8YCb2lN/fr;

Handpicked to read next