L’Afrique en péril

ADDIS ABEBA – Le changement climatique touchera l’Afrique en premier et le plus durement, bien que ce continent n’ait pour ainsi dire rien fait pour le provoquer.

A l’exception de l’Antarctique, l’Afrique est le seul continent qui ne soit pas industrialisé. En fait, depuis les années 1980, le peu d’industrialisation qu’il y ait eu a dans l’ensemble été inversé. L’Afrique n’a donc en rien contribué à l’accumulation des gaz à effet de serre au cours du temps à cause d’une industrialisation génératrice de carbone. De plus, sa contribution actuelle est également négligeable et provient pour l’essentiel de la déforestation et de la dégradation des forêts et des terres arables.

Et pourtant le changement climatique frappera le plus durement l’Afrique, parce qu’il portera atteinte au secteur agricole du continent, très vulnérable, dont dépend 70 pour cent de la population. Toutes les estimations concernant les retombées possibles du réchauffement climatique font apparaître qu’une grande partie du continent deviendra plus sec et qu’il subira dans l’ensemble des plus grandes variations climatiques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/vX6uY6I/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.