L’ABC des pandémies

Plusieurs fois par an, le monde se voit rappeler qu’une menace de pandémie est imminente. En 2003, ce fut le SRAS. Aujourd’hui, il s’agit d’un éventuel virus aviaire, similaire à celui qui tua 30 millions de personnes après 1914.

Le virus de la « grippe aviaire » a déjà prouvé qu’il peut passer des oiseaux sauvages à l’être humain, et maintenant même aux chats, ce qui indique qu’il pourrait très bien être le prochain tueur mondial. Mais il existe bien d'autres pandémies possibles, dont certaines ne sont même pas virales. Les bactéries, les prions, les parasites et même certains facteurs environnementaux pourraient évoluer brusquement d’une manière qui nous serait totalement fatale. Il est généralement admis qu’au moment où cela se produira, les pertes économiques et humaines excéderont celles des guerres du passé.

Il est en effet salutaire de se souvenir que certaines des pires invasions les plus meurtrières de l'histoire ont été causées par des organismes unicellulaires, notamment le choléra, la peste bubonique et la tuberculose. {0>Countries with the resources to do so are making resistance plans against pandemics – limited strategies that would protect their own citizens.<}0{>Les pays possédant les ressources pour s’y préparer mettent en place des programmes de défense contre les pandémies, des stratégies limitées qui protégeraient leurs propres citoyens.<0} La plupart des gouvernements espèrent qu’une détection précoce permettra de les contenir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/9e6j2UO/fr;