Senior couple running Paul Bradbury/Getty Images

Les inégalités d'espérance de vie

REYKJAVÍK – Tout comme certains d'entre nous vivent plus longtemps que les autres, les pays ont des différences de moyenne d'espérance de vie. Au bas de l'échelle se trouve le Swaziland, le seul pays du monde où un nouveau-né ne peut toujours pas espérer atteindre l'âge de 50 ans. En haut se trouve Hong Kong, où un nouveau-né peut espérer vivre jusqu'à 84 ans.

Dans les années 1960, on pouvait diviser les pays du monde en deux groupes en fonction de la mortalité. Les pays d'un groupe avaient une faible espérance de vie moyenne, de 28 ans au Mali à un peu moins de 50 ans en République du Salvador. Les pays du deuxième groupe beaucoup moins peuplé ont vu augmenter leur espérance de vie moyenne, jusqu'à 73 ans en Norvège, en Islande, aux Pays-Bas et en Suède.

Depuis Hong Kong a dépassé ce groupe d'Europe du Nord, ainsi que le Japon (84 ans), l'Italie (83), l'Espagne (83) et la Suisse (83). Aujourd'hui la population de Hong Kong peut espérer que ses enfants vivent 17 ans de plus qu'en 1960. Les nouveau-nés japonais peuvent espérer vivre 16 ans de plus et les nouveau-nés islandais peuvent espérer vivre dix ans de plus.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/KdeBiHg/fr;

Handpicked to read next