Trump at UN Drew Angerer/Getty Images

Les dangers de la grandiloquence nucléaire

MADRID – Au cours de l'été 2012, le théoricien des relations internationales Kenneth N. Waltz a publié un article intitulé « Pourquoi l'Iran doit obtenir la bombe », dans lequel il a fait valoir qu'un Iran nucléaire pourrait rétablir un équilibre souhaitable du pouvoir au Moyen-Orient, en agissant comme un contrepoids à Israël.

La même année, Waltz a également fait valoir que la stratégie consistant à associer les sanctions à la diplomatie était peu susceptible de dissuader l'Iran de développer sa capacité nucléaire. « Hormis l'utilisation de la force militaire, écrivait-il dans Foreign Affairs en septembre 2012, il est difficile d'imaginer comment l'Iran pourrait être empêché d'acquérir des armes nucléaires s'il est déterminé à le faire. »

Waltz a eu tort sur deux points. Premièrement, en défendant les armes nucléaires comme une source de stabilité régionale ou mondiale, il a profondément sous-estimé le danger qu'elles puissent tomber entre les mains de terroristes ou qu'elles soient utilisées suite à une erreur de calcul.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/7uQu9ia/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.