Trump at UN Drew Angerer/Getty Images

Les dangers de la grandiloquence nucléaire

MADRID – Au cours de l'été 2012, le théoricien des relations internationales Kenneth N. Waltz a publié un article intitulé « Pourquoi l'Iran doit obtenir la bombe », dans lequel il a fait valoir qu'un Iran nucléaire pourrait rétablir un équilibre souhaitable du pouvoir au Moyen-Orient, en agissant comme un contrepoids à Israël.

La même année, Waltz a également fait valoir que la stratégie consistant à associer les sanctions à la diplomatie était peu susceptible de dissuader l'Iran de développer sa capacité nucléaire. « Hormis l'utilisation de la force militaire, écrivait-il dans Foreign Affairs en septembre 2012, il est difficile d'imaginer comment l'Iran pourrait être empêché d'acquérir des armes nucléaires s'il est déterminé à le faire. »

Waltz a eu tort sur deux points. Premièrement, en défendant les armes nucléaires comme une source de stabilité régionale ou mondiale, il a profondément sous-estimé le danger qu'elles puissent tomber entre les mains de terroristes ou qu'elles soient utilisées suite à une erreur de calcul.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/7uQu9ia/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.