0

Le faux raisonnement du débat sur le changement climatique

COPENHAGUE – Selon une dangereuse idée fausse, la volonté et l'accord politiques sont les seuls ingrédients manquants nécessaires à la lutte contre le réchauffement climatique. En fait, il existe aussi un obstacle colossal d’ordre technologique : pour mettre un terme à notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles, nous devons transformer de fond en comble les systèmes énergétiques du monde entier.

Aucune forme d'énergie alternative n'est suffisamment efficiente pour lutter contre les combustibles fossiles à grande échelle. Hormis la puissance nucléaire, toujours bien plus coûteuse que les combustibles fossiles, toutes les possibilités connues exigent une recherche et un développement considérables.

Pensons au fait effrayant et absurde que la recherche sur laquelle se fondent nos espoirs de réduction des émissions de carbone s’appuie sur des modèles économiques qui présument simplement que les avancées technologiques se produiront d'elles-mêmes. Au vu de notre excès de confiance actuel et des maigres fonds publics de 2 milliards de dollars affectés à la recherche et au développement d'énergies vertes chaque année dans le monde, les avancées nécessaires ne se produiront pas à temps.

Dans ce cas, les gouvernements s'emploieront à réduire les émissions de carbone par le biais de taxes et de programmes d’échange sans remplacements efficaces. Nous n'aurons donc quasiment aucun impact sur le changement climatique à long terme, tandis qu'à court terme, la croissance économique sera fortement touchée, laissant davantage de personnes dans la pauvreté et la planète dans une position bien plus sombre qu'elle ne pourrait l'être.