Spanish Central Bank Dominique Faget/Getty Images

Le plan de sauvetage secret de l'Europe

MUNICH – Alors que le monde s'inquiète de Donald Trump, du Brexit et des flux de réfugiés en provenance de Syrie et d'autres pays déchirés par la guerre, la Banque centrale européenne continue à travailler de façon soutenue et sans attirer l'opinion publique sur son plan de restructuration de la dette (également connu sous le nom d'assouplissement quantitatif), pour alléger le fardeau des pays de la zone euro en situation de surendettement.

Selon le programme d'assouplissement quantitatif de la BCE, qui a débuté en mars 2015 (et qui devrait être prolongé au-delà de sa fin prévue en mars 2017), les banques centrales des membres de la zone euro achètent des titres du marché privé pour 1,74 mille milliards d'euros (1,84 mille milliards de dollars), dont plus de 1,4 mille milliards d'euros doivent être utilisés pour racheter la dette publique de leurs propres pays.

Le programme d'assouplissement quantitatif semble être symétrique, parce que chaque banque centrale rachète sa propre dette publique en proportion de la taille du pays. Mais il n'a pas un effet symétrique, parce que les dettes publiques des pays de l'Europe du Sud, où la dette s'accumule et où les déficits des transactions courantes se sont produits, sont la plupart du temps rachetés à l'étranger.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/f3C2y7v/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.