Arguments de poids en faveur du riz doré

MELBOURNE – Organisation environnementale d’envergure internationale, Greenpeace a pour habitude d’être en première ligne du militantisme. Le mois dernier, les rôles semblent néanmoins s’être inversés, l’ONG devenant en effet la cible d’attaques.

Patrick Moore, porte-parole d’un mouvement d’opposition – comptant lui-même parmi les tout premiers membres de Greenpeace – accuse l’organisation de complicité dans la mort de quelque deux millions chaque année. Moore fait en effet référence aux décès liés à des carences en vitamine A, un problème très fréquent chez les enfants dont le riz constitue l’aliment de base.

La mort de tous ces enfants pourrait être évitée, Moore fait-il valoir, s’il était possible de recourir au « riz doré, » une variété génétiquement modifiée par l’homme afin de lui conférer une teneur en bêta-carotène plus élevée que celle du riz ordinaire. Or, aux côtés de plusieurs autres organisations opposées à l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM), Greenpeace fait campagne contre cette introduction de bêta-carotène, transformée en vitamine A par le corps humain.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CJbMinI/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.