4

L'évolution de l'éducation en l'Europe

DUBLIN – L'Europe est aux prises avec de grands défis - trop grands pour qu'un seul pays y réponde. Face à la crise économique, au chômage généralisé et la concurrence croissante des pays en développement, l'Europe doit s'adapter aux progrès technologiques et aux nouveaux modes de travail, alors le vieillissement de la population exerce une pression croissante sur des fonds publics épuisés. Dans ce contexte fragile, l'Union européenne doit se concentrer sur l'éducation afin de nourrir les talents et les capacités et surtout pour stimuler la reprise économique et sociale.

L'éducation est la clé non seulement de meilleurs emplois et d’une meilleure croissance du PIB, mais aussi pour que les développements culturel, politique et social nécessaires pour s'assurer que les citoyens s'épanouissent soient assez solides au niveau local, national et international. En se concentrant sur les bonnes mesures, les dirigeants de l'Europe peuvent veiller à ce que l'éducation des Européens leur permettre d'être des citoyens du monde bien intégrés et de puissants acteurs économiques.

 1972 Hoover Dam

Trump and the End of the West?

As the US president-elect fills his administration, the direction of American policy is coming into focus. Project Syndicate contributors interpret what’s on the horizon.

La bonne nouvelle est que les dirigeants européens semblent reconnaître la juste valeur de la connaissance. Lors de l'allocation des fonds dans le budget européen 2014-2020, les gouvernements européens ont judicieusement décidé d'augmenter le financement pour l'éducation et de la recherche - les seuls domaines pour lesquels ils l'ont prévu une augmentation. Cet engagement pour la sauvegarde de l'éducation et pour le financement de la recherche doit se traduire à tous les niveaux de l'élaboration des mesures.

En outre, afin de transformer l'Europe en une plaque tournante de l'innovation responsable et d'une production éthique, les décideurs doivent veiller à ce que les institutions d'enseignement supérieur apportent aux étudiants des connaissances de pointe et des compétences flexibles de haut niveau fondées sur des valeurs communes. Cela implique de développer des systèmes d'éducation différenciés, depuis les écoles de formation professionnelle jusqu'aux programmes de doctorat, et de donner accès aux élèves à une expérience internationale, qui leur propose des opportunités au-delà des frontières nationales.

Par exemple, le programme Erasmus, qui permet aux étudiants d'université d'étudier ou de travailler à l'étranger dans le cadre de leur diplôme, ouvre les perspectives des participants tout en améliorant leur volonté et leur capacité d'aller là où se trouvent les emplois. Ces programmes bénéficient aussi aux étudiants locaux et offrent des indications précieuses aux professeurs sur d'autres traditions d'enseignement supérieur.

En outre, les dirigeants de l'Europe doivent reconnaître que l'enseignement de qualité est aussi crucial dans les universités que, par exemple, dans la recherche de pointe. À l'heure actuelle, tout le monde est d'accord pour dire que les chercheurs ont besoin d'une formation approfondie : l'hypothèse qui prévaut est que les excellents professeurs apparaissent par hasard et que leur excellent enseignement se produit de lui-même - une opinion qui entrave l'éducation à tous les niveaux.

L'amélioration de la qualité de l'enseignement dans l'enseignement supérieur est au centre du premier rapport de la Commission européenne par le Groupe de Haut niveau sur la modernisation de l'enseignement supérieur (que je préside). Parmi les 16 recommandations du rapport figure celle de développer un enseignement de qualité par une formation professionnelle continue obligatoire, de reconnaître et de récompenser chaque succès. Cette approche devrait fournir aux éducateurs les compétences et la motivation nécessaires pour fournir le genre d'éducation dont l'Europe a besoin.

Une autre question cruciale, qui fera l'objet du prochain rapport du groupe, concerne les nouveaux modes de prestation de l'éducation, tels que les cours en ligne ouverts à tous (Massive Open Online Courses - MOOC). En fait, certains prétendent que la révolution dans la transmission et la création de connaissances et d'informations est imminente.

Bien que ces nouveaux modes de livraison transforment sans aucun doute l'éducation, notamment l'enseignement supérieur, ce qui a lieu est peut-être davantage une évolution qu'une révolution. En d'autres termes, plutôt que de sonner la fin de l'éducation classique sur support matériel dite « brick-and-mortar », les MOOC et d'autres innovations vont stimuler les progrès de l'éducation dite « click-and-mortar », soit numérique avec support matériel. Ceci suggère que les recommandations du groupe dans ce domaine comprendront des améliorations complémentaires pour des systèmes formels et non formels existants, ainsi que des mécanismes pour relancer l'apprentissage continu dans l'enseignement supérieur.

Fake news or real views Learn More

Pour les étudiants, les fondations du succès doivent être posées dès le début, en commençant par l'éducation pré-primaire et primaire. Et les décideurs politiques doivent reconnaître le risque de perpétuer une fracture numérique qui favorise ceux qui sont déjà favorisés. Des études montrent par exemple que la grande majorité des participants aux MOOC – que l'on encourage pour leur prétendue accessibilité - ont déjà des qualifications d'enseignement supérieur. Les dirigeants européens doivent veiller à ce que les nouveaux modes de prestation de l'éducation se traduisent par de meilleures possibilités pour un plus large éventail de personnes.

Le rythme et l'ampleur du progrès technologique fait prévoir une évolution imminente et il semble à peu près impossible de prédire leur influence sur l'éducation. Quelles que soit les nouvelles technologies, l'éducation se résume à la relation entre enseignants et étudiants. Fournir des outils et des opportunités qui favorisent l'évolution de leurs rôles respectifs est essentiel à la création d'une main-d'œuvre capable de s'adapter à des circonstances changeantes. C'est le véritable défi de l'Europe.