sala3_AuscapeUniversal Images Group via Getty Images_penguins Auscape/Universal Images Group via Getty Images

Un triplé gagnant pour les océans, pour le climat et pour nous

WASHINGTON, DC – En novembre dernier, un événement s'est produit au beau milieu de l'Atlantique Sud, assez inhabituel en soi pour faire froncer le long sourcil du gorfou de Moseley vivant dans cette région. Le petit archipel de Tristan da Cunha, un territoire britannique d'outre-mer, a classé en zone protégée plus de 687 000 kilomètres carrés (soit une superficie plus grande que la France) d'océans pour délimiter la quatrième plus grande zone marine protégée (ZMP) du monde.

L'archipel Tristan da Cunha abrite les zones de reproduction de plus des trois quarts des gorfous de Moseley restants au monde, une espèce en voie de disparition. L'écosystème de l'archipel étant désormais protégé de la pêche industrielle qui cible les proies de ces pingouins, les scientifiques espèrent que cette espèce emblématique va pouvoir se remettre à prospérer.

Plus de la moitié de toutes les populations de poissons de l'Atlantique Sud-Ouest sont surexploités, ce qui signifie que nous les pêchons avant qu'ils n'aient le temps de se reproduire. À l'échelle mondiale, plus des trois quarts des populations de poissons sont surexploitéeset les prises totales de poissons sauvages diminuent depuis le milieu des années 1990. La surpêche nuit donc à la sécurité alimentaire mondiale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/dZE25i2fr