NurPhoto/Getty Images

L’autre Trump

BRUXELLES – Lors du second débat de la campagne présidentielle américaine, Donald Trump a promis, s’il était élu, de nommer un procureur spécial pour enquêter sur Hillary Clinton. « Parce que vous seriez en prison » lui a-t-il lancé.

Cette menace de Trump de politiser le système judiciaire a reçu la volée de critiques qu’elle méritait, mais malheureusement son cynisme n’est pas propre à la scène politique américaine. Le gouvernement polonais actuel, dirigé par le parti ultraconservateur Droit et Justice (PiS), porté au pouvoir il y a un an, a manifesté la même tendance autoritaire, bafouant les instruments juridiques pour parvenir à ses fins.

Le chef du PiS, Jaroslaw Kaczynski, a demandé à plusieurs reprises l’ouverture d’une enquête visant Donald Tusk, l’ancien Premier ministre polonais et l’actuel président du Conseil européen. Kaczynski tient en partie l’ancien gouvernement Tusk pour responsable du crash d’un avion à Smolensk, Russie, en avril 2010 qui a causé la mort de 96 personnes, dont le frère jumeau de Kaczynski, le président polonais Lech Kaczynski.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/l801gvh/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.