Empty gas station at night

Et si le pétrole était délaissé à son tour ?

LONDRESUne idée reçue sur le récent plongeon des prix du pétrole consiste à dire que nous assistons à une répétition de l'effondrement de 1985-1986, lorsque l'Arabie saoudite a accéléré sa production dans le cadre d'un différend avec d'autres membres du cartel de l'OPEP. La thèse actuelle est que l'Arabie saoudite agit de la même manière, en réponse à sa perte de part de marché suite à la production de gaz de schiste aux États-Unis.

Mais il y a un autre parallèle qui est encore plus pertinent, avec des conséquences importantes pour le prix du pétrole à long terme. L'effondrement récent fait penser à une forte chute similaire du prix du charbon (d'un bref pic à140 $ la tonne en 2008, à environ 40 $ la tonne actuellement), qui a entraîné le fait que certains gisements soient « financièrement délaissés », ce qui signifie que leurs coûts de développement dépassent leur rendement potentiel.

La baisse est le résultat de politiques environnementales à long terme, notamment des programmes visant à atténuer le changement climatique et donc à réduire la demande en charbon. Les efforts visant à améliorer la qualité de l'air en Chine, les normes d'émissions de carbone et de mercure auxÉtats-Unis, le gaz naturel moins cher et les investissements croissants dans les énergies renouvelables ont fait diminuer la part du charbon sur le marché de l'énergie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/12L8PDN/fr;