Skip to main content

dodson1_Dasril RoszandiNurPhoto via Getty Images_womenbabymassage Dasril Roszandi/NurPhoto via Getty Images

Le développement économique par la planification familiale

GOTHENBURG – L’Indonésie, où vivent 264 millions d’habitants, est le quatrième pays le plus peuplé du monde et sa capitale, Jakarta, est la deuxième zone urbaine la plus peuplée sur la Terre. À des fins économiques et de santé sociale à long terme, ralentir la croissance démographique devrait être une priorité. Comme le président indonésien Joko Widodo (davantage connu sous le nom de Jokowi) le reconnaissait en 2016, « la planification familiale est la clé du succès des générations futures ».

Et pas seulement en Indonésie. Une croissance démographique inférieure se traduit en général par un PIB par habitant supérieur, duquel découlent des revenus, une épargne et des investissements plus élevés. À l’inverse, une forte croissance démographique peut renforcer le cycle de pauvreté qui se transmet de génération en génération, les jeunes de familles nombreuses manquant souvent d’accès aux compétences, aux outils et aux débouchés dont ils ont besoin pour améliorer leur avenir.

En 1970, le Conseil indonésien de la population nationale et de la planification familiale (BKKBN) a été lancé pour s’attaquer au problème. Il avait deux objectifs précis : établir la « petite famille prospère » en tant que norme en Indonésie et réduire la fécondité par la promotion des moyens de contraception.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/LVLHy2Z/fr;
  1. reinhart39_ Sha HantingChina News ServiceVisual China Group via Getty Images_jerome powell Sha Hanting/China News Service/Visual China Group via Getty Images

    Jerome Powell’s Dilemma

    Carmen M. Reinhart & Vincent Reinhart

    There is a reason that the US Federal Reserve chair often has a haunted look. Probably to his deep and never-to-be-expressed frustration, the Fed is setting monetary policy in a way that increases the likelihood that President Donald Trump will be reelected next year.

    3

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions