buiter18_ANDREW CABALLERO-REYNOLDSAFP via Getty Images_jeromepowell Andrew Caballero-Reynolds/AFP via Getty Images

La dangereuse nouvelle stratégie de la Fed

NEW YORK – Le 27 août, la Réserve fédérale américaine a publié un communiqué de presse résumant les mises à jour de ses objectifs à long terme et de sa stratégie de politique monétaire. Le même jour, le président de la Fed, Jerome Powell, a tenu un discours pour développer ces révisions. Les deux documents sont une collection d'erreurs de type I et II. Si la Fed poursuivait la nouvelle stratégie avec détermination, elle pourrait infliger de réels dommages économiques aux États-Unis et au monde.

Commençons par une petite erreur d'omission. Dans son discours, Powell a fait référence aux objectifs de la Fed, mandatés par le Congrès, visant un niveau d’emploi maximal et la stabilité des prix – en omettant, comme c'est la norme, son troisième objectif mandaté par le Congrès demandant des taux d'intérêt à long terme modérés. L'outil évident pour gérer les taux à long terme est le contrôle de la courbe des taux. Pourtant, le Federal Open Market Committee (FOMC), en charge de la politique monétaire, ne mentionne pas cet instrument, même dans le contexte de la recherche d'un niveau d’emploi maximal et de prix stables.

Mais le vrai problème commence avec la réinterprétation par le FOMC de la notion de « niveau d’emploi maximal ». Le communiqué de presse indique que la décision politique du comité sera éclairée par ses « évaluations des pénuries d'emplois par rapport à son niveau maximal ». La déclaration de stratégie originale du FOMC, adoptée en 2012, faisait référence aux « écarts par rapport à son niveau maximal ».

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/Q3jtHdMfr