Farmers protest in India Hindustan Times/Getty Images

La violence du changement climatique

SANTA MONICA – Alors que l'Inde connaît sa pire sécheresse depuis 140 ans, les agriculteurs indiens ont envahi les rues. Lors d'une manifestation dans le Madhya Pradesh cet été, la police a ouvert le feu sur des agriculteurs qui réclamaient un allégement de la dette et de meilleurs prix des cultures, en faisant cinq morts. Au Tamil Nadu, des producteurs en colère ont organisé des manifestations similaires et ont allumé des bougies en mémoire de ceux qui ont été tués. Et à un rassemblement à New Delhi, des agriculteurs ont porté des crânes humains, qui selon eux appartenaient aux agriculteurs qui se sont suicidés à la suite de pertes de récoltes catastrophiques au cours des six derniers mois.

Selon une récente étude de Tamma A. Carleton, de l'Université de Californie de Berkeley, les suicides chez les agriculteurs indiens ont augmenté avec la température : une augmentation d'1 degré Celsius au-dessus de la température moyenne sur un jour donné est associée à environ 70 suicides supplémentaires en moyenne.

Au-delà du fait qu'elle révèle l'échec des politiques agricoles, la sécheresse de cette année souligne également la menace que constitue le changement climatique non seulement en Inde, mais dans tous les pays. Alors que la température augmente et que les sécheresses deviennent plus fréquentes, l'agitation politique, l'agitation sociale et même la violence vont sûrement s'ensuivre.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/POQ2xSx/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.