HPV vaccine girl Brazil Pan American Health Organization/Flickr

Arrêter le prochain plus grand tueur de femmes

GENÈVE – Historiquement, l’acte de donner la vie en ce monde signifiait pour les femmes qu’elles risquaient leur vie avec une probabilité de décès bien réelle pendant l’accouchement. Même si de grands progrès ont été réalisés en réduisant la mortalité en couches dans les pays pauvres, ces gains pourraient être défaits par un danger grandissant envers la santé des femmes. Pour la première fois, les décès annuels causés par le cancer du col de l’utérus sont sur le point de surpasser les décès causés par les accouchements.

La tendance reflète en partie le succès des initiatives visant à réduire les décès en couches. Depuis 1990, le nombre de femmes mortes en couches a chuté de presque la moitié, à 289 000 par an. Or, pour la même période, les décès annuels causés par le cancer du col de l’utérus ont augmenté de presque 40 %, à 266 000. Même si de meilleures normes des soins de santé continuent de faire baisser la mortalité en couches, on prévoit que les décès causés par le cancer du col de l’utérus augmenteront encore. D’ici 2035, cette maladie ferait mourir 416 000 femmes par an dans de longues souffrances – la plupart pratiquement dans des pays en développement (principalement en Afrique équatoriale et en Asie du Sud).

Le drame est que tous ces trépas sont presque évitables. Les vaccins contre le virus du papillome humain (VPH), jumelés aux dépistages et aux traitements, pourraient prévenir la grande majorité des cas de cancer du col de l’utérus. Mais presque 90 % des femmes qui décèdent du cancer du col de l’utérus dans les pays en développement où, pour beaucoup trop d’entre elles, les services de dépistage ne sont pas accessibles, et les traitements encore moins.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/vJoqiJ8/fr;