verkooijen1_Marcus YamLos Angeles Times via Getty Images_california wildfire Marcus Yam/Los Angeles TImes via Getty Images

Vivre avec les changements climatiques

ROTTERDAM – Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus des conséquences du réchauffement planétaire, l’été 2018, l’un des plus chauds de l’histoire, devrait faire pencher la balance. À des longitudes et latitudes éloignées, des régions entières subissent les contrecoups d’événements climatiques de grande échelle.

Dans le sud des États-Unis, les villes et les villages sur lesquels a déferlé l’ouragan Florence en septembre étaient encore en train d’écoper lorsque l’ouragan Michael a causé d’autres inondations en octobre. En Californie, les sapeurs-pompiers combattent les braises du plus grand incendie de forêt de l’histoire de cet État. Et dans certaines régions d’Amérique latine, en Europe, en Afrique et en Asie, la production agricole est en chute libre après des mois de chaleur suffocante.

Le temps plus frais a peu fait pour alléger les souffrances. Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration, 25,1 % du territoire des États-Unis connaît des conditions de sécheresse « modérée » à « exceptionnelle ». Mais 6,3 % du pays connaît des conditions de sécheresse « extrême » et « exceptionnelle » — les pires catégories — en hausse de 6 % en mi-septembre. Des régions entières d’Australie sont également éprouvées par la pire sécheresse depuis une génération.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/Uv9uloR/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.