GettyImages5207099731 Getty Images

Pourquoi un revenu universel de base est une mauvaise idée

BOSTON – En raison de l'insuffisance du filet de sécurité sociale aux États-Unis et dans d'autres pays développés, des propositions pour un revenu universel de base (RUB) gagnent en popularité. L'écart entre les riches et le reste de la population a augmenté considérablement au cours des dernières années, et beaucoup craignent que l'automatisation et la mondialisation l’élargiront encore davantage.

Certes, si le seul choix possible est entre l'appauvrissement de masse et un RUB, ce dernier est préférable. Un tel programme permettrait aux gens de dépenser leur argent pour acheter ce qu'ils apprécient le plus. Cela créerait un large sentiment d'appartenance et un nouvel électorat désireux de remettre en cause l’influence politique du grand capital. Plusieurs études de programmes de transferts d'argent conditionnels dans des économies en développement ont constaté que de telles politiques peuvent favoriser l’autonomisation des femmes et d’autres groupes marginalisés.

Mais un RUB est une fausse bonne idée, notamment parce qu'il serait trop coûteux, à moins d’être accompagné de coupes profondes dans le reste du filet de sécurité. Aux États-Unis (population: 327 millions), un RUB de seulement 1 000 $ par mois coûterait environ 4 billions de dollars par an, ce qui est proche de la totalité du budget fédéral en 2018. Sans d’importantes réductions des coûts, les recettes fiscales fédérales des États-Unis devraient être doublées, ce qui imposerait des coûts énormes en termes de distorsions de l'économie. Et, non, un RUB permanent ne pourrait pas être financé par la dette publique ou de la monnaie nouvellement imprimée.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/AsbYW6Ffr