borrell6_artJazz_Getty Images_eu building artJazz/Getty Images

La paresse stratégique n'est pas une option pour l’Europe

BRUXELLES – L'élection de Joe Biden comme prochain président des États-Unis a fait naître en Europe l'espoir de remettre la relation transatlantique sur les rails. Mais il ne peut y avoir de simple retour au passé. Confrontés à tant de défis nationaux et internationaux, les États-Unis ne joueront le jeu de la relation transatlantique que dans la mesure où cette relation apporte une valeur ajoutée réelle. Une Europe plus forte, qui assume une plus grande part de ses responsabilités mondiales, peut y répondre.

Il est beaucoup question ces derniers temps de parvenir à une "autonomie stratégique européenne", mais qu'est-ce que cela signifie en pratique ? L'autonomie n’implique pas nécessairement indépendance totale ou isolement du reste du monde. Elle renvoie plutôt à la capacité à penser par soi-même et à agir en fonction de ses propres valeurs et intérêts. L'Union européenne doit parvenir à ce type d'autonomie, tout en renforçant nos alliances et en préservant nos engagements en faveur du multilatéralisme et de l'ouverture sur le monde.

L'UE est confrontée à de sérieux défis stratégiques dans l'environnement international d'aujourd'hui, où les rivalités géopolitiques et la concurrence entre grandes puissances se renforcent. C'est pourquoi, comme l'a dit la chancelière allemande Angela Merkel, "nous, Européens, devons vraiment prendre notre destin en main". Nous devons nous débrouiller par nous-mêmes.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/2P9kEbufr