Tedros Ghebreyesus Fabrice Coffrini/Stringer

Briser le plafond de verre de l’OMS

TORONTO/NEW YORK – Cette année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) élira un nouveau directeur général. En septembre dernier, les États membres de l’OMS ont nommé six candidats : Tedros Adhanom Ghebreyesus, Flavia Bustreo, Philippe Douste-Blazy, David Nabarro, Sania Nishtar et Miklós Szócska. Le 25 janvier, le Conseil exécutif de l’OMS sélectionnera trois d’entre eux ; et en mai, l’Assemblée mondiale de la Santé élira l’un de ces candidats pour succéder à Margaret Chan.

Tous les candidats ont présenté une vision de la direction qu’ils entendent donner à l’organisation et nous connaissons personnellement et admirons plusieurs d’entre eux. Mais en fin de compte, nous estimons que Ghebreyesus est la personne la plus qualifiée pour occuper ce poste. Notre soutien se fonde sur trois considérations qui sont importantes dans tout processus d’embauche et pour ce poste en particulier : les réalisations passées du candidat, son style de direction et la diversité qu’il ou elle a à offrir.

En ce qui concerne la première considération, Ghebreyesus compte à son actif de nombreux succès avérés. En tant que ministre éthiopien de la Santé, il a défendu les intérêts de tous les citoyens et amélioré les soins de santé primaire. Il a créé 3500 centres de santé et 16.000 dispensaires, spectaculairement augmenté les effectifs des personnels de santé en  construisant des écoles de médecine et en déployant plus de 38.000 agents de vulgarisation sanitaire dans les communautés du pays.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/4oT9Xa6/fr;