Chris Van Es

Qu’est-ce que la résilience ?

CANBERRA – La « résilience, » un peu comme l’amour, est une chose difficile à définir. Il semble pourtant que tout le monde en parle actuellement – du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon aux agences gouvernementales, en passant par les conseils d’administration des entreprises ou encore les groupes communautaires – et s’interroge sur les moyens de la bâtir et de la maintenir. La résilience est-elle ainsi un concept utile, ou une simple expression de buzz du moment ?

Afin de répondre à cette question, il nous faut commencer par en soulever une autre : À quel point pensons-nous pouvoir changer sans pour autant devenir quelqu’un d’autre ? À quel point un écosystème, une ville ou une entreprise peuvent-ils changer avant de ressembler à – et de fonctionner comme – un nouveau type d’écosystème, de ville ou d’entreprise ?

Toutes ces entités constituent des systèmes auto-organisés. Notre corps, par exemple, entretient une température constante d’environ 37 degrés Celsius. Lorsque la température de notre corps augmente, nous commençons à transpirer afin de le refroidir ; lorsque celle-ci diminue, nos muscles s’activent (sous forme de frissons) pour le réchauffer. Notre corps se base sur des rétroactions négatives dans le but de fonctionner de la même manière, aussi constamment que possible.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/VYwrnP0/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.