Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

sinn81_Thomas Lohnes_Getty Images Thomas Lohnes/Getty Images

Le crépuscule de l'euro ?

MUNICH – C'est en mai 1998 que l'UE a décidé du taux de change des monnaies européennes qui allaient céder la place à l'euro. En référence à cette date, la devise commune a maintenant 20 ans. Sa première décennie s'est déroulée dans une atmosphère de bringue, notamment au sud du continent, mais elle a été suivie par l'inévitable gueule de bois. Et maintenant que l'euro entre dans sa troisième décennie, l'ambiance est à la radicalisation politique.

Sa première décennie a été marquée par une surabondance de crédit bon marché que les marchés financiers offraient aux pays du sud de l'Europe sous la protection de la monnaie commune. Pendant un temps, ces pays ont ainsi pu augmenter les salaires et les retraites du secteur public et encourager la consommation et l'investissement privé.

Mais l'abondance du crédit a engendré des bulles qui ont éclaté lorsque la crise financière de 2008 née aux USA a touché l'Europe. Les marchés financiers ont alors restreint le crédit, plongeant dans une crise de la dette les pays du sud de l'Europe dont l'économie déjà relativement peu compétitive était devenue surévaluée.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/8Oy85TZfr;
  1. solana114_FADEL SENNAAFP via Getty Images_libyaprotestflag Fadel Senna/AFP via Getty Images

    Relieving Libya’s Agony

    Javier Solana

    The credibility of all external actors in the Libyan conflict is now at stake. The main domestic players will lower their maximalist pretensions only when their foreign supporters do the same, ending hypocrisy once and for all and making a sincere effort to find room for consensus.

    3

Edit Newsletter Preferences