La Course aux cellules embryonnaires se poursuit

La recherche scientifique est généralement menée pour améliorer notre vie, mais c’est également une industrie, une industrie qui représente un énorme investissement de la part des gouvernements et des entreprises. Les enjeux et les bénéfices potentiels de certains sujets de recherche, peu nombreux, sont exceptionnellement élevés, et c’est pourquoi l’annonce récente que le chercheur coréen Hwang Woo-suk a fabriqué ses résultats de recherche sur les cellules embryonnaires ont connu un tel retentissement.

Cet épisode met en lumière la compétition internationale incessante de la recherche médicale qui se joue dans le domaine des cellules embryonnaires. C’est probablement l’un des plus gros enjeux de toute l’histoire médicale qui est à la portée de tous, et tout le monde, véritablement tout le monde pourrait décrocher le gros lot.

La dernière grande compétition scientifique de ce type remonte à l’époque du décryptage du génome humain, qui promet de changer l’avenir de manière radicale. Cette étude fut lancée par les États-unis, à partir de découvertes faites dans le sillage du bombardement nucléaire du Japon sur la compréhension de la portée des dommages génétiques à longs termes. L’effort de recherches déployé actuellement sur les cellules embryonnaires et leur potentiel est tout simplement aussi important parce qu’il permettra une révolution médicale totale tout aussi importante.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/I5VHosz/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.