tablet technology Kohei Hara/Getty Images

Le débat politique sur la technologie à venir

STANFORD – Qu'ont donc en commun les fuites d'e-mails peu flatteurs sur les serveurs piratés du Democratic National Committee durant la campagne électorale présidentielle américaine de 2016 et le bruit assourdissant de la sirène d'alarme qui a retenti durant une heure entière à Dallas au Texas ? C'est cette même chose qui relie la menace nucléaire de la Corée du Nord et les attaques terroristes en Europe et aux États-Unis. Tout cela représente les inconvénients de technologies extrêmement avantageuses : des risques qui exigent de plus en plus une réponse politique affirmée.

L'agressivité de plus en plus marquée de la technologie s'illustre dans les débats sur ce qu'on appelle la neutralité du net et dans les différends entre Apple et le FBI sur le déverrouillage des iPhones de personnes suspectées de terrorisme. Ce n'est guère étonnant : alors que la technologie est devenue de plus en plus fondamentale et qu'elle affecte aussi bien notre sécurité (armes nucléaires et cyberguerre) que nos emplois (perturbations du marché du travail par des logiciels perfectionnés et par la robotique), son impact est bénéfique, mauvais, voire potentiellement néfaste.

Commençons par son aspect bénéfique. La technologie a éliminé des maladies comme la variole et en a pratiquement éliminé d'autres comme la polio ; elle permis l'exploration de l'espace ; l'accélération des transports ; et elle a ouvert de nouvelles perspectives d'opportunités pour les finances et les divertissements, entre autres choses. La téléphonie cellulaire, à elle seule, a libéré la grande majorité de la population mondiale des contraintes de communication.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/DVLfvo2/fr;