59

Petit manuel de survie pour les années Trump

NEW-YORK – En moins d'un mois, à un rythme étourdissant le président Donald Trump a créé un climat de chaos, d'incertitude et de peur qui remplirait de fierté n'importe quel terroriste. Il n'est donc pas étonnant que des citoyens, des hommes d'affaires connus, la société civile et le gouvernement essayent de réagir de manière appropriée et efficace.

Il est difficile de se lancer dans des prévisions, car Trump n'a pas encore proposé de législation détaillée, et que l'on ignore ce que sera la prise de position finale du Congrès et de la Justice face à une avalanche de décrets présidentiels. Mais l'incertitude ne peut justifier le déni.

Il est maintenant clair qu'il faut prendre au sérieux les déclarations et les tweets de Trump. Après l'élection de novembre presque tout le monde espérait qu'il renoncerait à l'extrémisme qui a marqué sa campagne. On croyait que ce maître de l'irréel jouerait un personnage différent une fois qu'il assumerait la lourde responsabilité de la présidence des USA, qualifiée souvent de poste le plus puissant du monde.

Un phénomène analogue se reproduit avec chaque nouveau président américain : que nous ayons voté ou pas pour le nouvel élu, nous avons une idée de ce que nous voudrions qu'il fasse. Mais alors que la plupart des élus apprécient que chacun imagine qu'il va répondre à ses attentes, Trump n'a laissé aucun doute : il va faire ce qu'il a dit, arrêter l'immigration des musulmans, construire un mur à la frontière avec le Mexique, renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain, abroger la loi Dodd-Frank de 2010 sur la réglementation financière et entreprendre nombre d'autres réformes que même ses partisans désapprouvent.