Jerry Brown in China Fred DuFour/AFP/Getty Images

Les États américains peuvent-ils réparer les torts de Trump ?

VENICE – Le président des États-Unis, Donald Trump, s’applique à saper, avec l’aide d’un Congrès tenu par les Républicains, bon nombre des valeurs fondamentales chères aux Américains. Il compromet leur accès aux soins de santé en essayant d’abroger la loi sur les soins abordables, l’« Obamacare » ; son budget propose des coupes monumentales dans tous les domaines, de l’école maternelle aux bons alimentaires pour les indigents, en passant par la recherche médicale ; son plan de réforme des impôts, et notamment l’adoption d’un taux beaucoup plus bas pour les revenus imputables aux sociétés de personnes (pass-through businesses), se traduira par une redistribution significative des revenus en faveur des riches. 

Plus récemment, sa décision inconsidérée de dénoncer l’accord de Paris sur le climat fragilise la place de l’Amérique dans le monde. Elle met aussi en péril, ce qui est bien plus grave, la santé et le bien-être de la planète tout entière.

C’est le moment opportun de rappeler que les États-Unis sont un système fédéral, et non, comme la France, une république indivisible dont l’État central est tout-puissant. Ce principe est consacré par le Dixième Amendement de la Constitution des États-Unis, qui dispose que les pouvoirs qui ne sont pas expressément attribués au gouvernement fédéral sont « réservés aux États ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/xRh6gDx/fr;

Handpicked to read next