A worker pushes a trolley as he walks between goods stored inside an Amazon.co.uk fulfillment centre  CHRIS J RATCLIFFE/AFP/Getty Images

Une solution au puzzle de la productivité

SAN FRANCISCO – Des années durant, un des grands puzzles des sciences économiques consistait à expliquer le déclin de la croissance de productivité des États-Unis et d'autres économies avancées. Les économistes ont proposé une grande variété d'explications, allant des mesures inexactes à la « stagnation séculaire » pour remettre en question le fait que les innovations technologiques récentes soient productives.

Mais la solution du puzzle semble se situer dans la compréhension des interactions économiques, plutôt que dans l'identification d'un coupable présumé. Et sur ces points, nous pourrions bien faire toute la lumière sur les raisons du ralentissement de la croissance.

En examinant la décennie qui a suivi la crise financière de 2008 - une période remarquable pour la vive détérioration dans la croissance de productivité dans de nombreuses économies avancées - nous reconnaissons trois traits exceptionnels : une croissance historiquement faible de l'intensité capitalistique, la numérisation et une reprise économique marquée par une faiblesse de la demande. La conjonction de ces dispositifs aide à expliquer pourquoi la croissance annuelle de productivité a chuté de 80 % en moyenne, entre 2010 et 2014, de 0,5 % à 2,4 % une décennie plus tôt.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/ldKAJ8J/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.