Paul Lachine

L’homme, la machine et l’entre-deux

TÜBINGEN, ALLEMAGNE – De nos jours, nous sommes tellement entourés de gadgets qu’il est parfois difficile de déterminer où se terminent les appareils et où commencent les individus. Des ordinateurs et scanners aux appareils portables, un nombre croissant d’individus passent une grande partie de leur temps à communiquer avec le reste du monde au moyen d’appareils électroniques, la seule barrière entre le cerveau et l’appareil étant les sens – la vue, le son et le toucher – par lesquels les humains et les appareils sont connectés. Mais si l’on retire les sens de cette équation, des dispositifs électroniques peuvent devenir nos yeux, nos oreilles et même nos bras et jambes, percevant le monde qui nous entoure et communiquant avec lui au moyen d’appareils et de logiciels.

Ce scénario n’est pas une simple prédiction. Les interfaces cerveau-machine sont déjà une réalité au plan clinique – par exemple en rétablissant l’audition au moyen d’implants cochléaires. Et les patients en phase terminale de la maladie de Parkinson peuvent être traités par une stimulation cérébrale profonde (ou DBS - deep brain stimulation en anglais). Les expériences réalisées actuellement en neuroprosthétique démontrent l’énorme potentiel futur de ce genre d’interventions, que ce soit les implants rétiniens pour les aveugles ou les implants du tronc cérébral pour les sourds, ou encore les dispositifs permettant d’enregistrer l’activité cérébrale pour contrôler des prothèses.

Des interfaces cerveau-machine non invasives basées sur des enregistrements d’électroencéphalogrammes ont permis de rétablir les capacités de communication de patients paralysés. Des recherches sur des animaux et quelques études de cas humains suggèrent que le contrôle de membres artificiels en temps réel pourrait permettre à des personnes paralysées de saisir des objets, voire de marcher avec des prothèses contrôlées par le cerveau, bien que ce soit sans doute par des méthodes invasives, avec des électrodes directement implantés dans le cerveau.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/6H2K6JB/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.