A Thai health official performs a blood test on children at a Malaria clinic PORNCHAI KITTIWONGSAKUL/AFP/Getty Images

Continuer la lutte pour l’éradication du paludisme

BÂLE – Vaincre une épidémie, c’est se lancer dans un marathon ; dans le cas du paludisme, nous touchons à la ligne d’arrivée. Mais nous ne devons pas relâcher nos efforts.

Au cours des dernières décennies, les États, les organisations non gouvernementales et le secteur privé ont révolutionné le traitement du paludisme, et ont su rassembler d’extraordinaires ressources. Les investissements ont été couronnés de succès : le taux mondial de mortalité du paludisme a chuté de 60% entre 2000 et 2015.

De nouveaux défis, comme la résistance aux insecticides et aux médicaments, menacent néanmoins les progrès réalisés. Depuis deux années consécutives, les décès causés par le paludisme sont en hausse, alors que les financements, eux, n’augmentent pas. La Journée mondiale de lutte contre le paludisme cette année, le 25 avril, devrait donc nous inciter à redoubler d’efforts. Pour vaincre le paludisme, il faudra de nouvelles solutions, tant sur le plan médical que sur celui de la santé publique, mais aussi une volonté politique plus affirmée.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

Help make our reporting on global health and development issues stronger by answering a short survey.

Take Survey

http://prosyn.org/S6G6QsY/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.