Coin commemorating US-North Korea summit STR/AFP/Getty Images

Les raisons de l'échec du sommet Kim-Trump

CANBERRA – Lorsque le Président américain Donald Trump a abruptement annulé son sommet avec le dirigeant-coréen Kim Jong-un, il lui a reproché « une colère phénoménale et une hostilité manifeste » de la part du Nord. En fait, le sommet programmé pour le 12 juin à Singapour était voué à l'échec pour trois raisons.

Premièrement, les deux parties prenantes se sont renvoyé les perceptions erronées de chacun quant à la motivation principale de ce sommet. Chacun a cru que l'autre avait accepté cette réunion par faiblesse et au prix d'importantes concessions. Kim a cru que sa force de frappe nucléaire avait contraint Trump à ce sommet sans conditions préalables, en faisant de lui un égal de Trump au rang de chef d'État. Il a pu se permettre d'explorer les possibilités d'un régime de paix, selon lui, parce que la menace nucléaire de la Corée du Nord lui a fourni une immunité contre les attaques des États-Unis.

Mais les Américains en ont conclu que les sanctions internationales avaient mis la Corée du Nord à genoux et laissé Kim désespéré de conclure un accord aux conditions des États-Unis. Une partie de la stratégie américaine a consisté à mettre davantage de pression sur la Chine pour qu'elle maîtrise son État client, au risque d'être soumise à son tour à de dures pénalités financières de la part de Washington.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/49y8x0E/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.