Coin commemorating US-North Korea summit STR/AFP/Getty Images

Les raisons de l'échec du sommet Kim-Trump

CANBERRA – Lorsque le Président américain Donald Trump a abruptement annulé son sommet avec le dirigeant-coréen Kim Jong-un, il lui a reproché « une colère phénoménale et une hostilité manifeste » de la part du Nord. En fait, le sommet programmé pour le 12 juin à Singapour était voué à l'échec pour trois raisons.

Premièrement, les deux parties prenantes se sont renvoyé les perceptions erronées de chacun quant à la motivation principale de ce sommet. Chacun a cru que l'autre avait accepté cette réunion par faiblesse et au prix d'importantes concessions. Kim a cru que sa force de frappe nucléaire avait contraint Trump à ce sommet sans conditions préalables, en faisant de lui un égal de Trump au rang de chef d'État. Il a pu se permettre d'explorer les possibilités d'un régime de paix, selon lui, parce que la menace nucléaire de la Corée du Nord lui a fourni une immunité contre les attaques des États-Unis.

Mais les Américains en ont conclu que les sanctions internationales avaient mis la Corée du Nord à genoux et laissé Kim désespéré de conclure un accord aux conditions des États-Unis. Une partie de la stratégie américaine a consisté à mettre davantage de pression sur la Chine pour qu'elle maîtrise son État client, au risque d'être soumise à son tour à de dures pénalités financières de la part de Washington.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/49y8x0E/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.