Yitzhak rabin images at ceremony in his honor. Nir Alon/ZUMA Wire

L’inévitable intifada

PARIS – La première intifada, célèbre révolte palestinienne, fut caractérisée par les jets de pierres. La seconde par le recours aux bombes humaines. Voici désormais que les Palestiniens se tournent vers l’utilisation du couteau. À la veille de la 20e commémoration de l’assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, dernier homme à avoir incarné un réel espoir de paix, une troisième intifada serait-elle en train d’éclater ?

Il semble que les récentes attaques au couteau perpétrées en Israël et en Cisjordanie aient été l’œuvre de « loups solitaires ». Pour autant, ces attaques font écho à une nouvelle vague de résistance palestinienne s’étendant au-delà des seules agressions physiques, comme l’illustre le récent incendie volontaire d’un tombeau juif à Naplouse. Le Hamas appelant désormais explicitement à une troisième intifada, nul ne peut à cette heure nier le sérieux de la situation.

Il n’est en réalité pas surprenant qu’éclate actuellement une nouvelle révolte palestinienne. Plusieurs événements sont venus rompre le cycle israélo-palestinien de trêves fragiles et d’explosions violentes. Il n’est même plus juste d’évoquer une paralysie de la situation, mais bien une détérioration de celle-ci, eu égard à une radicalisation politique et religieuse de plus en plus présente dans les deux camps. Et pourtant, à en juger par l’attitude de la communauté internationale, il semble que beaucoup ignorent cette détérioration.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Nvgpu7i/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.