turkey erdogan speaking at rally Kayhan Ozer/Anadolu Agency/Getty Images

Les coûts économiques d’Erdoǧan

DURHAM (CN)/CAMBRIDGE – Le modèle politique turc s’est depuis longtemps terni, mais une crise diplomatique, qui prend de l’ampleur, avec l’administration elle-même erratique du président des États-Unis Donald Trump conduit aujourd’hui l’économie turque vers une authentique crise monétaire. En douze mois, la livre turque a presque perdu la moitié de sa valeur. Comme les banques et les entreprises turques ont en outre recouru massivement à des emprunts libellés en devises étrangères, la livre menace d’entraîner avec elle, dans sa chute libre, une bonne part du secteur privé.   

Le président Recep Tayyip Erdoǧan, vainqueur de la première élection depuis le passage officiel du pays d’un régime parlementaire à un régime présidentiel, gouverne désormais en autocrate. Il s’appuie sur des ministres plus souvent choisis en fonction de leur loyauté (et de leurs liens familiaux avec lui) que de leur compétence.

Durant plus d’une décennie, les marchés financiers ont accordé à Erdoǧan, qui fut Premier ministre jusqu’en 2014, le bénéfice du doute et ont fourni à l’économie turque des crédits accommodants. La croissance économique est devenue dépendante de l’apport continu de capitaux étrangers qui finançaient la consommation intérieure et des investissement voyants dans l’immobilier, la voirie, les ouvrages d’art ou les aéroports. Ce type d’expansion économique se termine rarement bien. La seule question véritable était de savoir quand adviendrait sa fin.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/i9a96Lu/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.