Skip to main content
migration Spencer Platt/Getty Images

Les faits économiques contredisent les idées reçues sur l’immigration

WASHINGTON, DC – Le 19 décembre 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies a procédé au vote concernant l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sécuritaires, ordonnées et régulières, avec pour résultat 152 voix pour, cinq contre et 12 abstentions. Les défenseurs du Pacte le saluaient comme une avancée vers une gestion plus humaine et ordonnée des migrations, mais l’opposition demeure redoutable.

Le Pacte n’est pas juridiquement contraignant, et il ne garantit pas de nouveaux droits pour les migrants. En fait, les 23 objectifs du Pacte ont été rédigés en s’appuyant sur deux ans de débats ouverts et de six cycles de négociations, axés principalement sur la création d’un cadre de coopération internationale qui n’interfère pas trop avec les affaires intérieures des pays.

En raison des interprétations erronées à propos du Pacte, il vaut vraiment la peine d’examiner de plus près la problématique des migrations et les nombreux avantages qu’un système bien géré peut amener tant au pays d’accueil qu’à la patrie d’origine.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/XIIw9Sa/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions