Homeless people in England Barcroft Media/Getty Images

Le procès du capitalisme de l'économie de marché

OXFORD – Le capitalisme de l'économie de marché comparaît en justice. Au Royaume-Uni, le leader du parti travailliste Jeremy Corbyn accusele néolibéralisme de causer l'augmentation du nombre de SDF, de jeter les enfants dans la pauvreté et de causer une chute des salaires en-deçà du niveau de subsistance. Pour la défense, le Premier ministre conservateur Theresa May cite l'immense potentiel d'une économie de marché innovante et ouverte. Des « procédures » similaires sont en cours dans le monde entier.

Il y a tout juste un quart de siècle, le débat sur les systèmes économiques (le socialisme géré par l'État ou la démocratie libérale et le capitalisme), paraissait avoir été réglé. Avec l'effondrement de l'Union soviétique, l'affaire était classée - du moins en apparence.

Depuis lors, l'essor économique de la Chine a démenti l'opinion selon laquelle une stratégie axée sur l'État échoue toujours. Par ailleurs, la crise financière a exposé les dangers de marchés réglementés de manière inadéquate. En 2017, quelques-unes des économies à plus forte croissance du monde (Éthiopie, Ouzbékistan, Népal, Inde, Tanzanie, Djibouti, Laos, Cambodge, Myanmar et Philippines), ont des économies non réglementées. Par ailleurs de nombreuses économies de marché souffrent de ralentissements de la croissance et d'une hausse rapide des inégalités.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/pLf4lrI/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.