EU Anadolu Agency/ Getty Images

Sécuriser l’Europe de l’après-Brexit

MADRID – Tout vient à point à qui sait attendre, nous enseigne l’adage. Si tel est le cas, alors la nouvelle stratégie globale de l’UE en matière de politique étrangère et de sécurité commune, attendue depuis plus d’une décennie, devrait être parfaitement au point. De fait, cette stratégie constitue exactement ce dont l’Europe a besoin. Seulement voilà, le timing de son émergence – au lendemain même d’un vote du Royaume-Uni favorable à la sortie de l’UE – pourrait bien la reléguer à l’insignifiance. La manière dont l’UE mettra en œuvre cette stratégie constituera le baromètre de l’avenir du projet européen.

Développée par Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangère et la politique de sécurité, la nouvelle stratégie remplit précisément sa nécessaire fonction : elle fixe une vision directrice cohérente, ainsi qu’un cadre flexible quant à l’adoption de mesures concrètes. Elle établit un juste équilibre entre réalisme et ambition, en reconnaissant les capacités limitées de l’UE ainsi qu’en mettant le doigt sur les améliorations nécessaires.

Le point d’ancrage de cette stratégie se trouve clairement énoncé dès les premières lignes : « Nous avons besoin d’une Europe plus forte. » Cette formule illustre une réorientation majeure par rapport à l’obsolescence du texte précédent, présenté en 2003, qui débutait en des termes par la suite critiqués : « L’Europe n’a jamais été aussi prospère, aussi sûre, ni aussi libre. »

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/sHlXUa1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.