varoufakis64_JOHN THYSAFP via Getty Images_eurogrouppresident John Thys/AFP via Getty Images

L'Europe prise au dépourvu par la récession du COVID-19

ATHÈNES – L'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro a du mal à s'entendre sur une réponse budgétaire coordonnée et significative d'un point de vue macroéconomique face aux effets de récession considérables de la pandémie de COVID-19. Je crains quant à moi que cela ait pour résultat des annonces héroïques annonçant des chiffres impressionnants qui masquent le caractère inapproprié et la timidité des politiques convenues.

La première indication en est la récente annonce de l'aide financière du gouvernement allemand au secteur privé. Bien que les médias internationaux aient baptisé cela un bazooka de 550 milliards d'euros (600 milliards de dollars), il s'agit plutôt à y regarder de plus près d'un simple pistolet à eau.

Avec ses impositions différées et d'importantes lignes de crédit, le train de mesures allemand témoigne d'une grave incompréhension de la nature de la crise. Et c'est le même malentendu qui a boosté la crise de l'euro il y a dix ans. Aujourd'hui comme ce fut le cas à l'époque, les entreprises et les ménages sont confrontés à l'insolvabilité, et non pas à l'illiquidité. Pour arrêter la crise, les gouvernements doivent « faire tapis » avec une expansion budgétaire extraordinaire. Mais c'est exactement ce que le train de mesures allemand a souhaité éviter.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/7ErSYeNfr