Jonathan Nackstrand/AFP/Getty Images

Le Nobel d'économie contre la démocratie sociale

OXFORD – Le prix Nobel d'économie vient d'être attribué à Oliver Hart et Bengt Holmström. C'est l'occasion de souligner que parmi les élites à la tête des sociétés modernes, seuls les économistes reçoivent le prix Nobel. Quelle que soit la raison de ce statut spécial qui leur est réservé, l'aura qu'il leur confère permet de crédibiliser des politiques contraires à l'intérêt général, qui creusent les inégalités ou préparent une crise financière.

Le point de vue économique n'est cependant pas le seul. Ainsi la plupart des pays développés consacrent environ 30% de leur PIB à l'emploi, à la santé, à l'éducation et aux retraites. Cela tient à une autre approche quant à la manière de gérer une société, celle de la démocratie sociale qui n'est pas seulement une orientation politique, mais aussi une méthode de gouvernement.

Selon les théories économiques classiques, le fonctionnement d'une société repose sur la recherche par chacun de son intérêt personnel dans les échanges de biens, autrement dit c'est la main invisible des marchés qui conduit à des échanges commerciaux bénéfiques à tous. Mais cette doctrine est contestable tant en théorie qu'en pratique : ses postulats sont irréalistes, les modèles sur lesquels elle s'appuie sont très contestables et ses prévisions se sont souvent révélées fausses.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/5ehIti9/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.